mardi 24 janvier 2017

De si jolis mensonges de Léa Laurent

"Une comédie romantique pétillante avec une délicieuse french touch ! "

Auteur : Léa Laurent
Editions : City
Date de sortie : 15 juin 2016
Nombre de pages : 253
Prix chez l'éditeur : 16,90 euros

Synopsis : Un brin délurée et paresseuse, sans un sou en poche et totalement accro du shopping. Voilà Lizzy Sullivan, 29 ans, une jeune femme incapable de garder un emploi et encore moins une relation amoureuse. Mais Lizzy en assez d’attendre que le bonheur lui tombe dessus. Elle décide donc de passer à l’action. Et réussit à se faire embaucher comme styliste pour une grande marque de chaussures en s’inventant un CV et des compétences qu’elle est très loin d’avoir. Après tout, un mensonge n’a jamais fait de mal à personne… A condition de ne pas confier ses secrets à n’importe qui, surtout pas à un collègue un peu trop séduisant. Des petits mensonges certes, mais de grands désastres en perspective…

Je remercie de tout cœur les éditions pour m’avoir très gentiment fait parvenir ce petit roman au début de l’été. Je l’ai emmené dans ma valise quand je suis partie en juillet au Portugal, et je l’ai dévoré au bord de la piscine sous le soleil ardent. Malheureusement, avec mon retard, ce n’est que maintenant, en janvier, que je trouve le temps de le chroniquer. Je ne me souviens plus vraiment de l’histoire en détail, et je n’ai pas le temps de le relire vu la pile immense de livres à lire qui m’attend. Ma chronique va donc être brève, avec les informations qui me sont restées en mémoire après les 6 mois passés.

Ayant reçu ce roman au début de mes vacances, il tombait tout simplement à pic, il est vraiment parfait pour la saison. La couverture comme le résumé nous promettent une histoire de chick-lit sympathique et légère, sans prise de tête.
On va suivre Lizzy, une héroïne de 29 ans qui a un quotidien assez imprévisible. Elle ne réussit pas grand-chose dans ce qu’elle entreprend, et sa vie devient vite une catastrophe. Un jour, elle décide de reprendre sa vie en main, grâce à un petit mensonge. Mais un mensonge inoffensif peut vite devenir un gros mensonge…

Je me souviens avoir dévoré ce roman de 250 pages en une après-midi sur mon transat. Il se lit extrêmement vite. L’histoire n’a rien d’original, elle est assez classique et prévisible, mais elle reste tout de même captivante. Je n’ai pas vu les pages se tourner, en un peu plus d’une heure il était lu. La romance est mignonne et émouvante, elle a su m’attendrir. L’humour est également présent, mais ayant du mal à trouver quelque chose de vraiment hilarant, je n’ai pas ri aux éclats. Cependant, certaines scènes et dialogues sont cocasses et font sourire, rendant la lecture encore plus légère.

Comme je m’y attendais, malheureusement, je n’ai pas non plus énormément accroché avec les personnages. Le roman étant déjà une chick-lit, l’histoire reste légèrement clichée, avec bien sûr des personnages stéréotypés. L’héroïne quelconque avec une vie monotone et triste, qui rencontre un beau jeune homme riche, intelligent qui la trouve extraordinaire. Je pense que ce genre de scène n’arrive que dans les livres, n’est-ce pas ?

Pour conclure, j’ai passé un agréable moment de lecture en compagnie de l’héroïne. La suivre fut distrayant et amusant, la romance est prévisible mais reste émouvante et attendrissante. Je reproche cependant à l’histoire son côté beaucoup trop prévisible et des personnages clichés complètement irréalistes.
Une romance chick-lit idéale pour l’été !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire