samedi 21 janvier 2017

Deux enfants du demi-siècle de Charles Nemes

"Quarante ans après leur rencontre, Toussaint et Thérèse se retrouvent..."

Auteur : Charles Nemes
Editions : HC
Date de sortie : 19 janvier 2016
Nombre de pages : 205
Prix chez l'éditeur : 19 euros
Date de lecture : 1 décembre 2016


Synopsis : « Toussaint perdit Thérèse par défaut d’ardeur, puis de courage, enfin de sentiment. Il découvrit les limites de la passion enfantine ; ils ne s’aimaient pas autant qu’ils le juraient. Ils avaient été l’un pour l’autre le premier, l’initiatrice, le découvreur, l’inespérée. Ils n’étaient que gauches, inéduqués et ne concevaient le monde qu’à travers leurs regards posés l’un sur l’autre. Passé les larmes éternelles et les tentations de suicide, ils avaient accepté de se manquer, de souffrir moins, de scruter enfin l’horizon. »
Quarante ans après leur rencontre, Thérèse et Toussaint se retrouvent, empotés du coeur et du corps, comme lors de leur premier slow d’adolescents. Ces deux enfants fiévreux sont-ils devenus, chacun de leur côté, de meilleurs parents que ceux qu’ils ont combattus ? Les familles ne font pas de cadeau. L’histoire et le rêve non plus.


Je remercie les éditions HC pour m’avoir très gentiment proposé de découvrir cet ouvrage de la rentrée littéraire de janvier. J’avais très envie de découvrir cet ouvrage, il sort de ce que j’ai l’habitude de lire mais il me tentait beaucoup. Je lis de plus en plus de contemporains que j’apprécie, celui-ci m’a totalement conquise par son résumé à la fois beau et curieux.

La couverture est à la fois simple mais très jolie, je trouve. Comme quoi, il ne suffit pas de grand-chose parfois pour attirer l’œil. A première vue, elle nous promet une histoire d’amour à la vue des deux silhouettes enlacées.  

On va suivre Toussaint et Thérèse. La vie les a rapprochés puis les a séparés pour finalement les remettre sur le même chemin. Dans sa jeunesse, Toussaint a dû quitter Thérèse, qu’il aimait profondément, mais finalement, après 40 ans loin l’un de l’autre, le destin les rapproche de nouveau.

Le résumé m’a charmée, je suis une fan des histoires d’amour et j’étais très curieuse de voir comment allaient se passer les retrouvailles entre nos deux personnages principaux. Le lecteur est plongé dans un univers surprenant de réalisme. La vie de Toussaint qui nous est dépeinte pourrait être celle de n’importe qui. Mais cet anti-héros va voir son existence morne se bouleverser face à des retrouvailles complètement inespérées.

Dès le début du roman, l’auteur nous plonge dans le quotidien de Toussaint avec ses problèmes, galères, peurs, doutes et peines. Ce personnage principal n’a rien d’exceptionnel, il ne sort pas du lot, c’est pourquoi on peut le caractériser d’anti-héros. Ce côté-là le rend émouvant et très attachant, j’ai beaucoup de mal à m’attacher à un personnage principal masculin mais cet homme d’une soixantaine d’années m’a touchée. Toussaint comme Thérèse sont des personnages très humains, on pourrait les croiser dans notre vie de tous les jours très facilement.

La plume de Charles Nemes est très soignée, personnelle et originale à la fois. Elle a quelque chose de doux et d’envoûtant, elle est fluide et très agréable. L’auteur embarque le lecteur dans son univers avec une grande facilité. 

La chute de ce roman m’a vraiment surprise et bouleversée à la fois. Je ne m’attendais pas du tout à ça, je suis restée un moment devant le livre fini, incapable de penser à quoi que ce soit d’autre.

► Pour conclure, je n’attendais pas grand-chose de cette lecture mais elle a su me surprendre. Dans un monde réaliste avec des anti-héros très humains avec leurs défauts et qualités, le lecteur subit tout un tas d’émotions. Ce roman est une magnifique découverte !
Un petit ouvrage poignant et surprenant, à ne pas rater pour cette rentrée littéraire ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire