jeudi 27 juillet 2017

La fée sorcière de Brigitte Minne et Carll Cneut

"Marine aurait préféré être une sorcière"

Auteurs :  Brigitte Minne et Carll Cneut
Editions : L'école des Loisirs
Collection : Pastel
Date de sortie : 8 mars 207
Nombre de pages : 45
Prix chez l'éditeur : 16 euros

Synopsis : Marine en a assez d'être une fée. Elle en a assez de devoir toujours être gentille et propre, de prendre une voix de miel et de ne jamais tacher sa robe. Finalement, c'est ennuyeux d'être une gentille petite fée. Pas très loin, dans le bois, il y a bien plus interessant: il y a les sorcières. Marine se dit qu'après tout, ça doit être plus amusant. Et petit à petit, notre fée apprend la vie de sorcière et ça lui plaît, peut-être même trop...




Je tiens tout d’abord à remercier les éditions L’école des Loisirs pour m’avoir fait parvenir cet album. Quand j’étais plus jeune, j’avais déjà lu cette histoire dans l’édition de 2000. L’école des Loisirs en a fait une nouvelle avec un travail encore plus beau au niveau de l’objet livre. En effet, cette fois, la couverture est rigide avec du papier de qualité. Je suis ravie de cette nouvelle édition, elle est splendide et me permet de redécouvrir l’histoire qu’elle renferme.

On va suivre Marine, une jeune fée qui ne rêve que d’une chose : être une sorcière. Les fées doivent être gentilles, propres, polies, mais Marine ne veut plus faire attention à tout cela. C’est décidé, Marine sera une sorcière !

L’histoire est très sympathique et originale, j’aime énormément les histoires de sorcières et de créatures fantastiques. Ici, on parle de fées et de sorcières, deux créatures très différentes. Contrairement à d’autres histoires, celle-ci n’est pas non plus toute rose, elle aborde très bien le thème du conflit entre les parents et les enfants, ainsi que la différence, l’acceptation de soi et la personnalité. La fin est très intéressante, elle montre qu’on peut être qui on veut si on s’en donne vraiment les moyens.

Le petit bémol qui m’a dérangé dans ma lecture, ce sont les illustrations. Je n’ai pas du tout, mais alors pas du tout accroché avec le style des illustrations. Je ne saurais vous dire pourquoi, mais ça ne passe vraiment pas, je les trouve assez agressives.

Pour conclure, une lecture sympathique qui nous montre à travers l’histoire de Marine qu’on peut être qui on veut, qu’il n’y a pas de règles imposées, qu’il suffit juste de s’accepter et de s’affirmer. Le seul point négatif pour moi reste les illustrations qui m’ont légèrement rebuté.

Un récit qui fait réfléchir tout en faisant voyager le lecteur au pays des fées et des sorcières ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire