jeudi 17 août 2017

Le dernier ours de Charlotte Bousquet

"Groenland, 2037"

Auteur : Charlotte Bousquet 
Editions : Rageot
Date de sortie : 18 avril 2017
Nombre de pages : 251
Prix chez l'éditeur : 12,90 euros

Synopsis : Groenland, 2037. Avec le dérèglement climatique et la fonte des glaces, l’île n’est plus qu’une terre désolée. Anuri, le dernier ours blanc né libre, représente la principale attraction du NC Zoo. Il est aimé de sa jeune soigneuse attitrée, Karen, qui voit en lui un frère d’humanité. L’ours polaire suscite en revanche la convoitise et la haine de Svendsen, un scientifique dévoyé expert en manipulations génétiques.



Je remercie de tout cœur les éditions Rageot pour m’avoir très gentiment fait parvenir cet ouvrage. J’avais très envie de le découvrir, car il s’agit d’un nouveau roman de Charlotte Bousquet. C’est une auteure que j’apprécie beaucoup et j’étais curieuse de voir ce qu’allait donner cette histoire. J’aime beaucoup les ours, c’est un animal qui m’a toujours passionnée, particulièrement les ours polaires, je suis très sensible à leur cause. Ce roman avait donc au départ tout pour me plaire !

On va évoluer dans un univers dystopique quelques années plus tard en 2037 au Groenland. Le dérèglement climatique a bouleversé et transformé la planète, et la banquise en souffre beaucoup. On va suivre Anuri, un ours polaire sauvage vendu à un zoo. Suite à une attaque, Anuri risque l’euthanasie mais c’est sans compter sur l’aide de Karen qui va tout faire pour le sauver.

Etant très sensible à la cause des ours polaires, je me suis laissée porter avec plaisir dans cette histoire poignante. Le Groenland est un décor que je n’ai pas l’habitude de visiter au cours de mes lectures, j’ai apprécié ce voyage dans le grand froid. L’histoire est assez courte et se lit extrêmement vite, c’est fluide et percutant. A travers ce roman, l’auteure Charlotte Bousquet parle d’un fait d’actualité très important avec le dérèglement climatique et la fonte de la banquise. Elle accentue sur le sort incertain des ours polaires si on ne réagit pas. L’histoire nous dépeint un monde assez proche de nous, 2037 ce n’est que dans 20 ans. Charlotte Bousquet aborde également les dérives génétiques avec un personnage complètement fou qui a modifié la génétique d’Anuri. C’est assez effrayant de voir tout ce qu’il est possible de faire, ce roman nous fait réfléchir sur la science et la génétique.

Les personnages sont très sympathiques à suivre et attachants, très humains. Je me suis attachée à Karen, elle est très courageuse et prête à tout pour aider son ami Anuri. Ce roman a une portée écologique, l’auteure nous délivre un message à travers cette histoire, la planète est en danger.

Pour conclure, j’ai apprécié suivre les aventures de Karen et Anuri. Derrière une histoire assez jeunesse, l’auteure aborde des sujets très importants comme les dérives génétiques et le dérèglement climatique. Ce roman est à mettre entre toutes les mains !
Un roman engagé à lire !

2 commentaires:

  1. Merci pour cette découverte, ce livre me fais très envie étant moi-même sensible à la cause animal et aux enjeux écologiques.

    RépondreSupprimer