dimanche 6 août 2017

Ninn, tome 1 : La ligne noire de Johan Pilet et Jean-Michel Darlot

"C'est l'histoire de Ninn une petite fille trouvée bébé dans le métro parisien"

Auteurs : Johan Pilet et Jean-Michel Darlot
Editions : Kennes
Date de sortie : 2015
Nombre de pages : 64
Prix chez l'éditeur : 14,95 euros

Synopsis : Ninn a été découverte bébé dans le métro parisien par deux ouvriers. Aujourd'hui, elle a 11 ans et le métro est son univers. La jeune fille se pose mille questions sur ses origines et une sourde menace la traque sans répit.








Je remercie de tout cœur les éditions Kennes pour m’avoir fait parvenir cette BD. J’essaye d’en lire un peu plus car j’aime de plus en plus en découvrir. J’avais très envie de lire celle-ci, car j’en ai énormément entendu parler en bien. J’ai vu et lu d’excellents avis qui m’ont donné envie de me lancer à mon tour dans cette lecture.

La couverture est assez sympathique, j’aime bien le graphisme du tigre blanc, mais un peu moins celui de la petite fille Ninn sur son dos. Je me suis plongée dans cette BD sans trop en savoir, en lisant juste le court extrait de la quatrième couverture.

On va suivre Ninn, une petite fille qui a été trouvée sur un quai de métro quand elle était bébé. Le métro, elle connait, c'est son monde, son univers, mais une menace rôde.

J’ai eu un peu de mal avec le début de cette bande dessinée, j’ai trouvé le temps un peu long et l’action lente à commencer. L’auteur pose les bases, ce qui est une bonne chose, mais c’est trop long pour ma part, c’est beaucoup trop introductif et ça ne m’a pas vraiment donné envie de poursuivre ma lecture. J’ai tout de même continué car, parfois, un ouvrage peut nous réserver de bonnes surprises. La suite évolue et devient un peu plus intéressant mais j’ai eu du mal à accrocher encore une fois. L’auteur a de bonnes idées et une idée de base très intéressante, je pense qu’elle sera un peu plus exploitée dans le second tome.

L’héroïne Ninn est une petite fille plaisante à suivre. Le fait qu’elle ne connaisse pas ses parents l’a rendu forte je pense, elle a du caractère et du répondant, elle sait ce qu’elle veut et n’a peur de rien, c’est un personnage fort.

Pour ce qui est du graphisme et des illustrations, comme je le redoutais au début, j’ai eu un peu de mal avec le dessin des personnages. Quelque chose me dérangeait sur leur visage, peut-être un manque de détails ou de finesse, je ne sais pas trop.

J’ai cependant apprécié l’univers et le contexte dans lequel évolue l’héroïne. Le métro n’est pas un lieu très commun et j’ai aimé le découvrir. Je n’ai pas encore très bien compris où l’auteur veut nous mener, j’attends de voir la suite dans le tome 2.

Pour conclure, j’ai apprécié lire ce premier tome qui fut une belle découverte de par l’univers atypique et l’héroïne forte et sympathique. Cependant, je n’ai pas encore compris où ce premier opus va me mener et j’attends de voir la suite, en espérant que le tome 2 me plaise un peu plus !

Un début mitigé qui nous réserve peut-être de grandes choses ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire