jeudi 30 novembre 2017

Waringham, tome 1 : La roue de la fortune de Rebecca Gablé

"Plongez au coeur de la guerre de Cent Ans !"


Auteurs : Rebecca Gablé 
Editions : HC
Date de sortie : 19 octobre 2017
Nombre de pages : 464
Prix chez l'éditeur : 22 euros

Synopsis : 1360. L'Angleterre vient de se lancer dans une guerre dont on ne sait pas encore qu'elle durera cent ans. Robert Waringham, jeune noble de 12 ans élevé dans un monastère, apprend le même jour que son père est mort et que, accusé de haute trahison, il a été déchu de son titre et de ses terres. Le garçon choisit pourtant de s'enfuir pour retourner vivre à Waringham, de changer son nom en Robin et d'y travailler aux écuries où il se découvre un étrange don de communication avec les chevaux.



Je tiens tout d’abord à remercier les éditions HC pour m’avoir fait parvenir ce roman. J’aime beaucoup les romans historiques, mais il faut dire que j’ai du mal à me lancer dans l’aventure. La peur de ne pas tout comprendre, ou que l’histoire ne soit pas assez romancée et qu’il y ait trop d’informations me rebute. Avec ce roman, le résumé m’a beaucoup plu, alors je me suis lancée dans cette belle brique de roman historique.

On évolue en 1360, où l’Angleterre lança une guerre qui dura 100 ans : c’est la guerre de Cent ans. Le héros, Robert, est un jeune noble âgé de 12 ans. Un jour, sa vie bascule lorsqu’il apprend la mort de son père et en même temps, qu’il est accusé de haute trahison, et donc déchu de son titre et de ses terres. Il décide de s’enfuir et de vivre une nouvelle vie sous un nouveau nom : Robin.

En voyant les presque 500 pages du roman, j’ai pris un peu peur, mais j’ai pris mon courage à deux mains et je ne le regrette pas. On plonge au cœur du Moyen-âge, une période que j’apprécie et qui m’intéresse fortement. La guerre de Cent Ans est une guerre dont on entend parler à l’école, mais assez peu finalement. Par le biais de Robert, alias Robin, j’en ai appris davantage sur cette guerre et les différentes familles ainsi que le quotidien à cette époque.

Robert devenu Robin est un personnage assez courageux : malgré son déshonneur, il décide de reprendre sa vie en main et d’en commencer une nouvelle. Il devient palefrenier et va vivre de nombreuses aventures. Il va se faire un ennemi juré, Mortimer, qui est tout le contraire de Robin. Méchant, fourbe, il est détestable.

L’auteure nous raconte son histoire avec beaucoup de précisions et de détails historiques, mais le lecteur n’est pas noyé sous les informations. On en apprend beaucoup sur les complots, la vie à la Cour. Sa plume n’est pas du tout indigeste, au contraire, son récit est presque addictif et sa plume fluide. Il y a de nombreux personnages mis en scène dans le roman, mais heureusement, un arbre généalogique est présent pour nous aider à nous retrouver.

Pour conclure, Waringham est un bon premier tome d’une saga historique. Il pose les bases et nous donne envie d’en savoir plus sur les aventures de Robin. Même si ce n’est pas mon genre littéraire de prédilection, j’ai passé un bon moment de lecture, et ça m’a donné envie de lire plus de romans historiques !
Un univers intéressant au cœur de la Guerre de Cent ans !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire