mardi 10 avril 2018

Lise et les hirondelles de Sophie Adriansen

"Découvrez Lise, la "grande sœur" de Max et les poissons !" 

Auteur :  Sophie Adriansen
Editions : Nathan
Date de sortie : 1 février 2018
Nombre de pages : 233
Prix chez l'éditeur : 14,95 euros

Synopsis : À treize ans, Lise a une passion pour les hirondelles. Mais lorsqu’elle les voit revenir à Paris en cet été 1942, les oiseaux ne parviennent pas à lui faire oublier les effets de l'Occupation : le rationnement, les sirènes, la fermeture de l’atelier de confection familial, l’attitude de ses amis depuis qu’elle porte une étoile jaune sur ses vêtements.
Le 16 juillet, Lise assiste à l'arrestation de toute sa famille. Elle se précipite au commissariat où on les a emmenés et parvient à sauver ses deux petits frères de la rafle du Vel' d'Hiv'. Mais elle n’a plus aucune nouvelle de leurs parents. Commence alors pour eux le long parcours des enfants cachés, parsemé d'angoisse et de dangers, de moments de doute et d’espoir.
Je remercie les éditions Nathan pour m’avoir fait parvenir ce petit livre en ENC. J’aurais voulu le lire avant afin de vous partager mon avis à sa sortie, mais faute de temps, le voici seulement maintenant. Mieux vaut tard que jamais, n’est-ce pas ? J’avais besoin d’une petite lecture rapide alors j’ai sorti ce one-shot de ma PAL, sans savoir vraiment de quoi il allait parler.

On va suivre la petite Lise, 13 ans, passionnée par les hirondelles. En 1942, l’Occupation règne avec le rationnement, la peur, l’étoile jaune, … Sa vie bascule totalement le jour où ses parents sont arrêtés. Lise réussit à s’échapper avec ses deux petits frères, commence alors un long parcours semé de peur et d’angoisse pour rester cachés.

Ce roman sur fond historique est adressé à un public tout de même assez jeune avec ses moins de 250 pages, et je trouve cela très bien. Il aborde une partie de l’histoire qu’est la Seconde Guerre Mondiale. Cette partie est difficile mais il faut, je pense, être informé, et ce roman est un bon moyen pour commencer à se renseigner tout en prenant plaisir à découvrir l’histoire de Lise. Cette histoire n’est pas criante d’originalité, mais elle reste vraie et plausible tout de même et nous fait partager le quotidien d’une petite fille juive sous l’Occupation. Les faits historiques ne sont pas non plus très nombreux, on arrive tout de même à bien cerner l’ambiance, les sentiments que pouvaient ressentir les juifs, la peur, l’angoisse et le regard des autres qui change.

Ce petit roman à partir de 12 ans permet au lecteur de découvrir petit à petit cette partie sombre de l’Histoire sans trop non plus le choquer. C’est une ouverture sur l’Histoire, totalement adaptée à un jeune public.

L’héroïne Lise est toute mignonne et adorable, elle ne comprend pas bien ce qui se passe, et avec elle, on va découvrir petit à petit son quotidien bouleversé. Cette histoire est très touchante, notamment grâce à la plume de l’auteure qui reste fluide et agréable.

Pour conclure, ce petit roman jeunesse est une bonne approche pour découvrir le quotidien de personnes juives sous l’Occupation. Il aborde avec brio ce thème d’une façon simple pour ne pas choquer les plus jeunes. On découvre le calvaire qu’ont pu rencontrer les juifs par le biais du personnage de Lise qui redonne un peu d’espoir malgré tout.
Ce roman est une ouverture sur l’Histoire, je vous le conseille !

1 commentaire:

  1. Je trouve aussi que c'est un bon roman pour instruire les plus jeunes sur cette période de notre Histoire

    RépondreSupprimer